Choix de poèmes de Paul Celan, par Jean-Michel Maulpoix

« Comment lire Paul Celan ? Sans doute n’est-il pas de réponse satisfaisante à cette question que tout lecteur ne peut manquer de se poser et qui d’emblée le mène jusqu’au cœur obscur de cette œuvre si étrange. La poésie de Paul Celan met sa propre lecture en difficulté par la nature même de son écriture. Elle ne se contente pas d’être ardue, elle rend incertaine la notion de compréhension et, à travers celle-ci, notre relation même au langage. Plus spécifiquement, elle est faite pour nous dérouter, puisqu’elle tient délibérément en échec la maîtrise et l’aisance supposées d’un lecteur savant, et invite à établir une relation humble au poème, faite davantage d’imprégnation – par relectures successives – que d’efforts d’analyse. Ici, une voix s’attache à faire entendre les conditions dans lesquelles elle prend la parole et le sort qu’elle lui fait subir. Un souffle voudrait que l’on prête attention à sa respiration propre. Une main tendue espère le serrement d’une autre main. »

couv26199277
16/20

La poésie de Paul Celan, poète d’origine roumaine, est un joyau. Elle est l’expression d’une douleur indicible, celle de l’après-Auschwitz. Celan, de mère juive, sera interné dans un camp de travail nazi et, contrairement à ses deux parents assassinés dans les camps, il survivra à la seconde guerre mondiale. Il entreprend alors d’écrire, et d’écrire dans la « langue du bourreau » : en allemand.

Dans cet ouvrage analytique, Jean-Michel Maulpoix nous dresse un portrait de cette poésie extraite du plus profond de la souffrance d’un poète qui cherche à détruire la langue allemande pour la reconstruire. C’est un livre très complet, que j’ai trouvé tout simplement passionnant, et qui permet de comprendre les concepts-clés de l’œuvre de Celan, qui peut paraître d’abord intensément hermétique. Maulpoix mêle biographique et historique pour expliquer cette poésie difficile, mais s’il apporte ses propres analyses à l’ouvrage, il prend aussi le soin de citer d’autres spécialistes du poète afin de pousser la réflexion et de nous guider vers une meilleure compréhension des vers de Paul Celan. 

À la fin de l’ouvrage, après une épopée analytique des plus enivrantes, Maulpoix nous offre des extraits d’autres textes : des textes d’ami-e-s de Celan, ou encore de sa femme, l’artiste Gisèle Lestrange, mais aussi des textes du poète lui-même, qui nous permettent de connaître son point de vue à lui sur la poésie de son temps et sur l’écriture poétique en général. C’est un livre très complet, qui nous donne énormément d’informations dans un format pourtant concis et facilement abordable. 

bises, emi

Un commentaire sur “Choix de poèmes de Paul Celan, par Jean-Michel Maulpoix

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s