Le bilan culture de novembre

Ce mois-ci, j'ai lu six livres, j'en ai abandonné deux et commencé deux autres que je suis toujours en train de lire. Du côté des livres lus : une relecture de La Métamorphose (et autres récits) de mon très cher Kafka, pour les cours ; encore pour les cours, la lecture d'une pièce contemporaine, La Réunification des deux Corées … Lire la suite Le bilan culture de novembre

Le rêve d’un homme ridicule de Dostoïevski

« maintenant, le monde, c’est comme s’il n’était fait que pour moi seul : je me tue, et le monde n’existe plus » J’avais déjà lu les deux tiers de ce court ouvrage quand je me suis rendue compte de sa force, de mon amour pour ce récit. Le début est proche des Carnets du sous-sol, … Lire la suite Le rêve d’un homme ridicule de Dostoïevski

Les carnets du sous-sol de Dostoïevski

« Laissez-nous seuls, sans livres, et nous serons perdus, abandonnés, nous ne saurons pas à quoi nous accrocher, à quoi nous retenir ; quoi aimer, quoi haïr, quoi respecter, quoi mépriser ? » Les carnets du sous-sol fut, sans surprise, un ouvrage grandiose. Savant mélange de désespoir, de pitié et d'étrangeté, traité des passions humaines en tant … Lire la suite Les carnets du sous-sol de Dostoïevski

Après m’avoir fait tant mourir de Théophile de Viau

« Parfois lorsque je pense écrire mon tourment, Je passe tout le jour à rêver seulement, Et dessus mon papier laissant errer mon âme, Je peins cent fois mon nom, et celui de ma Dame » J'ai découvert cet auteur grâce à un cours sur l'historicité des textes littéraires, et, en tant que grande adepte de la … Lire la suite Après m’avoir fait tant mourir de Théophile de Viau

Il est difficile d’être un dieu de Boris et Arkadi Strougatski

« Mais c’est la colère qui leur manque, seule la peur est là. Chacun pour soi et Dieu pour tous. » Sortant un tantinet de ma zone de confort, je me suis cette fois tournée vers un ouvrage de science fiction, écrit par deux frères russes dans la seconde moitié du XXe siècle -- on est donc … Lire la suite Il est difficile d’être un dieu de Boris et Arkadi Strougatski

Bilan culturel de septembre

Ce mois-ci, c'est sous une forme hybride que le bilan culture se présentera, puisqu'une partie est filmée tandis que l'autre est écrite. Pour ce qui touche à mes lectures, visionnages cinématographiques et écoutes, je vous renvoie donc à cette vidéo-ci, complétée d'un book haul : https://www.youtube.com/watch?v=RUO8BEPjVvk Venons-en maintenant à la suite de mon humble bilan … Lire la suite Bilan culturel de septembre

Mon frère féminin : Lettre à l’Amazone de Marina Tsvetaeva

« Quand je vois se désespérer un saule je comprends Sappho. » Ce court ouvrage, écrit en français par une autrice russe, m'a charmé par sa douceur et sa légèreté. Et pourtant, le sujet semble bien éloigné de ces caractères ; Marina Tsvetaeva nous parle de femmes qui s'aiment, et qui se voient dans l'impossibilité d'avoir des … Lire la suite Mon frère féminin : Lettre à l’Amazone de Marina Tsvetaeva

Mémoires d’une jeune fille rangée de Simone de Beauvoir

Ce livre fut mon premier Beauvoir, et probablement pas le dernier : cette lecture fut celle d’un bouleversement. La plume de Simone de Beauvoir est précise et profonde, capable de mettre les mots justes sur la joie la plus innocente comme le désespoir le plus mortel, en passant par l’incessante incertitude des pensées humaines et … Lire la suite Mémoires d’une jeune fille rangée de Simone de Beauvoir

Le Ventre de Paris d’Émile Zola

Succédant à La Curée, Le Ventre de Paris se construit autour de la figure de Lisa, cousine d'Aristide Saccard, et dont l'entourage comprend Claude Lantier, son neveu et peintre de L'Œuvre. Lisa tient, avec son mari, la charcuterie "Quenu-Gradelle" située au cœur des Halles de Paris, un endroit rempli de nourritures diverses et grasses, mais abritant aussi des … Lire la suite Le Ventre de Paris d’Émile Zola