Les gens heureux lisent et boivent du café d’Agnès Martin-Lugand

« Je lui tournai le dos. Il m’embrassa. Je n’eus aucun geste pour lui. J’écoutai le son de ses pas. Il ferma silencieusement la porte de la demeure. J’entendis sa voiture s’éloigner. J’étais seule. Et Colin et Clara étaient morts une seconde fois. » L'adolescente qui survit en moi a de toute évidence adoré ce livre, son … Lire la suite Les gens heureux lisent et boivent du café d’Agnès Martin-Lugand

Le rêve d’un homme ridicule de Dostoïevski

« maintenant, le monde, c’est comme s’il n’était fait que pour moi seul : je me tue, et le monde n’existe plus » J’avais déjà lu les deux tiers de ce court ouvrage quand je me suis rendue compte de sa force, de mon amour pour ce récit. Le début est proche des Carnets du sous-sol, … Lire la suite Le rêve d’un homme ridicule de Dostoïevski

Beloved de Toni Morrison

“She will forgo the most violent of sunsets, stars as fat as dinner plates and all the blood of autumn and settle for the palest yellow if it comes from her Beloved.” Véritable chef-d'œuvre de la littérature afro-américaine, Beloved s'attache à un personnage en particulier, Sethe, autrefois esclave, qui garde les cicatrices d'un passé plus que … Lire la suite Beloved de Toni Morrison

Les carnets du sous-sol de Dostoïevski

« Laissez-nous seuls, sans livres, et nous serons perdus, abandonnés, nous ne saurons pas à quoi nous accrocher, à quoi nous retenir ; quoi aimer, quoi haïr, quoi respecter, quoi mépriser ? » Les carnets du sous-sol fut, sans surprise, un ouvrage grandiose. Savant mélange de désespoir, de pitié et d'étrangeté, traité des passions humaines en tant … Lire la suite Les carnets du sous-sol de Dostoïevski

Après m’avoir fait tant mourir de Théophile de Viau

« Parfois lorsque je pense écrire mon tourment, Je passe tout le jour à rêver seulement, Et dessus mon papier laissant errer mon âme, Je peins cent fois mon nom, et celui de ma Dame » J'ai découvert cet auteur grâce à un cours sur l'historicité des textes littéraires, et, en tant que grande adepte de la … Lire la suite Après m’avoir fait tant mourir de Théophile de Viau

Il est difficile d’être un dieu de Boris et Arkadi Strougatski

« Mais c’est la colère qui leur manque, seule la peur est là. Chacun pour soi et Dieu pour tous. » Sortant un tantinet de ma zone de confort, je me suis cette fois tournée vers un ouvrage de science fiction, écrit par deux frères russes dans la seconde moitié du XXe siècle -- on est donc … Lire la suite Il est difficile d’être un dieu de Boris et Arkadi Strougatski

Le Cousin Pons d’Honoré de Balzac

« Partout, et en toute chose, éclate à Paris l’inégalité des conditions, dans ce pays ivre d’égalité. » Je reste relativement mitigée (perplexe ?) par ma lecture de cet ouvrage, lequel diffère de l'image que je m'en étais faite avant même de le commencer. Dans ce récit aux limites de l'étrange, que Balzac nous livre dans ce … Lire la suite Le Cousin Pons d’Honoré de Balzac

Mon frère féminin : Lettre à l’Amazone de Marina Tsvetaeva

« Quand je vois se désespérer un saule je comprends Sappho. » Ce court ouvrage, écrit en français par une autrice russe, m'a charmé par sa douceur et sa légèreté. Et pourtant, le sujet semble bien éloigné de ces caractères ; Marina Tsvetaeva nous parle de femmes qui s'aiment, et qui se voient dans l'impossibilité d'avoir des … Lire la suite Mon frère féminin : Lettre à l’Amazone de Marina Tsvetaeva

Mémoires d’une jeune fille rangée de Simone de Beauvoir

Ce livre fut mon premier Beauvoir, et probablement pas le dernier : cette lecture fut celle d’un bouleversement. La plume de Simone de Beauvoir est précise et profonde, capable de mettre les mots justes sur la joie la plus innocente comme le désespoir le plus mortel, en passant par l’incessante incertitude des pensées humaines et … Lire la suite Mémoires d’une jeune fille rangée de Simone de Beauvoir