Les gens heureux lisent et boivent du café d’Agnès Martin-Lugand

« Je lui tournai le dos. Il m’embrassa. Je n’eus aucun geste pour lui. J’écoutai le son de ses pas. Il ferma silencieusement la porte de la demeure. J’entendis sa voiture s’éloigner. J’étais seule. Et Colin et Clara étaient morts une seconde fois. »

L’adolescente qui survit en moi a de toute évidence adoré ce livre, son schéma de romance assez prévisible et son alternance entre comique et tragique. Et en effet, malgré quelques passages niais qui rejoignent le roman à l’eau de rose, ou encore un horizon d’attente en partie satisfait, le réalisme accordé aux émotions qui accompagnent le deuil dirige ce récit vers une victoire du soi sur le cliché littéraire. Si quelques passages, donc, auraient à mon avis pu être évités, le tout est assez touchant, délicat mais surtout attentif aux différences entre réalité et littérature. 

Hormis ce « point romance, » l’on se trouve face aux tribulations d’une bourgeoise, qui, on ne sait comment, parvient à vivre sans travailler — une situation qui, elle le comprendra, ne l’aide pas à passer outre l’incommensurable douleur qu’elle ressent. Cet élément m’a légèrement titillé, d’autant plus qu’il n’est jamais expliqué : on devrait accepter d’office que l’on peut ne pas travailler mais tout de même se payer un voyage de plusieurs mois dans un autre pays ? Ces deux défauts, donc, — la tendance à stéréotyper les relations amoureuses, et l’absence de toute pertinence sociale — sont les seuls éléments qui m’ont empêchée d’apprécier totalement cet ouvrage. L’écriture, si elle est assez banale, n’est pas aussi dérangeante que dans d’autres contemporains, et ne m’a pas poussée à rejeter ce livre comme la peste — un effet que les ouvrages contemporains ont souvent sur moi. Je lirai donc le deuxième opus de cette histoire avec plaisir, en espérant ne pas y retrouver les défauts précédemment mentionnés.

emi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s