Book haul de mai

J’ai commencé le mois en téléchargeant deux livres en format PDF, Beauté fatale : les nouveaux visages d’une aliénation féminine de Mona Chollet, et La Religieuse de Denis Diderot. couv67723024La « tyrannie du look » affirme aujourd’hui son emprise pour imposer la féminité la plus stéréotypée. Décortiquant presse féminine, discours publicitaires, blogs, séries télévisées, témoignages de mannequins et enquêtes sociologiques, Mona Chollet montre dans ce livre comment les industries du « complexe mode-beauté » travaillent à entretenir, sur un mode insidieux et séduisant, la logique sexiste au coeur de la sphère culturelle. Le corps féminin est sommé de devenir un produit, de se perfectionner pour mieux se vendre. Un esprit absent dans un corps-objet : tel est l’idéal féminin contemporain.


couv21350054.png

Parce qu’elle est une enfant illégitime, Suzanne Simonin est enfermée par ses parents chez les religieuses de Longchamp où on la force à prononcer ses voeux. Pieuse et innocente, elle tombe sous la coupe d’une nonne illuminée déjà perdue de mysticisme avant de devenir la proie d’une mère supérieure qui va faire de sa réclusion un enfer. Harcelée, martyrisée, elle subit les pires sévices. Femme cloîtrée soumise à toutes les perversions de la vie monastique, Suzanne peut-elle échapper à la folie ?


J’ai ensuite acheté au supermarché Des hommes sans femmes d’Haruki Murakami, conseillé pas ma professeure de philosophie lors de mon oral sur le féminisme. 

couv30368051

« A ce que je sais, votre épouse était vraiment une femme merveilleuse […] vous devez vous sentir reconnaissant d’avoir vécu presque vingt ans auprès d’une femme comme elle. je le crois profondément. Néanmoins, vous aurez beau penser que vous avez compris quelqu’un, que vous l’avez aimé, il n’en reste pas moins impossible de voir au plus profond de son coeur. Vous aurez pu vous y efforcer, mais vous n’aurez réussi qu’à vous faire du mal. Vous ne pouvez voir qu’au fond de votre propre coeur, et encore, seulement si vous le voulez vraiment, et si vous faites l’effort d’y parvenir. En fin de compte, notre seule prérogative est d’arriver à nous mettre d’accord avec nous-même, honnêtement, intelligemment. Si vous voulons vraiment voir l’autre, nous n’avons d’autre moyen que de plonger en nous-même. Telle est ma conviction. »
Neuf ans après Saules aveugles, femme endormie, le retour d’Haruki Murakami à la forme courte. Dans ce recueil comme un clin d’œil à Hemingway, des hommes cherchent des femmes qui les abandonnent ou qui sont sur le point de le faire. 


Enfin, je suis allée voir mes parents, et, comme d’habitude, j’ai fouillé dans la bibliothèque de ma maman et ramené un petit paquet d’ouvrages : The Guernsey Literary and Potato Peel Pie Society de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows, The Old Man and the Sea d’Ernest Hemingway, The turn of the Screw & Daisy Miller d’Henry James, The woman who walked into doors de Roddy Doyle (que je lui avais offert pour son anniversaire et qui, paraît-il, est très déprimant), La mort d’Olivier Bécaille et autres nouvelles d’Émile Zola (♡), et enfin L’île du jour d’avant d’Umberto Eco, qui est un auteur qui m’intrigue et m’intéresse é-nor-mé-ment, donc j’espère pouvoir vite découvrir son écriture.

couv29995062

It’s 1946 and Juliet Ashton can’t think what to write next. Out of the blue, she receives a letter from Dawsey Adams of Guernsey — by chance, he’s acquired a book that once belonged to her — and, spurred on by their mutual love of reading, they begin a correspondance. When Dawsey reveals that he is a member of the Guernsey Literary and Potato Peel Pie Society, Juliet’s curiosity is piqued and it’s not long before she begins to hear from other members. As letters fly back and forth with stories of life in Guernsey under the German Occupation, Juliet soon realises that the society is every bit as extraordinary as its name.


couv19058110

Set in the Gulf Stream off the coast of Havana, Hemingway’s magnificent fable is the story of an old man, a young boy and a giant fish. Here, in a perfectly crafted story, is a unique and timeless vision of the beauty and grief of man’s challenge to the elements in which he lives.


couv27859721

Daisy Miller, an 1878 novella by Henry James, portrays the courtship of the beautiful American girl Daisy Miller by Winterbourne, a more sophisticated compatriot of hers. His pursuit of her is hampered by her own flirtatiousness, which is frowned upon by the other expatriates they meet in Switzerland and Italy.
The Turn of the Screw is a novella written by Henry James. Originally published in 1898, it is ostensibly a ghost story that has lent itself well to operatic and film adaptation. Due to its ambiguous content The Turn of the Screw became a favourite text of New Criticism. The account has lent itself to dozens of different interpretations, often mutually exclusive, including those of a Freudian nature. Many critics have tried to determine the exact nature of evil in the story.


couv62176622

This is the heart-rending story of a woman struggling to reclaim her dignity after a violent, abusive marriage and a worsening drink problem. Paula Spencer recalls her contented childhood, the audacity she learned as a teenager, the exhilaration of her romance with Charlo and the marriage to him that left her powerless. Capturing both her vulnerability and her strength, Roddy Doyle gives Paula a voice that is real and unforgettable.


couv52368930.gif

« C’est un samedi, à six heures du matin, que je suis mort après trois jours de maladie. » Mais est-ce vraiment la mort, ce singulier état de torpeur, cette chair frappée d’immobilité tandis que l’intelligence fonctionne toujours ? Olivier Bécaille semble bien en faire l’expérience : son corps ne lui obéit plus, mais sa conscience continue de percevoir, quoique de façon assourdie, les faits et gestes de son entourage. Puis, soudain, c’est la panique… Et si on l’enterrait vivant ?


couv30244835

À travers l’odyssée de Roberto de la Grive, tour à tour guerrier, savant et agent secret, puis naufragé non loin du mythique 180e méridien – celui qui sépare aujourd’hui d’hier -, c’est à un carrousel ininterrompu de personnages, d’événements et d’idées que nous sommes conviés. Campagnes de la guerre de Trente Ans, salons parisiens, intrigues diplomatiques, jeux de l’amour, de l’art, de la pensée : rien n’échappe au tourbillon d’une époque où les découvertes de la géographie et de l’astronomie bouleversent les consciences.


J’espère que certains de ces livres auront su attiser votre curiosité, et vous souhaite de (très) bonnes lectures ! 

Emi

Publicités

6 Replies to “Book haul de mai”

  1. J’avais étudié la religieuse à ma première année de licence de lettre moderne et j’avais adoré, après ça c’était corsé avec Rêverie d’un promeneur solitaire, je ne peux pas supporter Rousseau. J’ai bien aimé Le cercle littéraire des amateur de patates bien que je lui ai trouvé trop de longueur c’est dommage : /

    Aimé par 1 personne

    1. Oui j’ai étudié un extrait de La Religieuse en lettres modernes aussi, c’est ça qui m’a donné envie de le lire !
      J’ai pas encore lu de Rousseau mais j’ai l’impression qu’au contraire je vais beaucoup l’aimer ahah, mais on verra 🙂
      Merci de ton avis, c’est pas un pavé donc les longueurs ne doivent pas être trop dérangeantes non ?

      J'aime

      1. Les promenades qui rêveur solitaires n’est pas un pavé mais par contre à chaque phrase j’ai l’impression qu’il se victimise pour tout et son côté paranoïaque m’exaspère énormément TT

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s