The subtle knife de Philip Pullman

« Once in a lifetime a children’s author emerges who is so extraordinary that the imagination of generations is altered. Lewis Carroll, E. Nesbit, C.S.Lewis, and Tolkien were all of this cast. So too is Philip Pullman, whose Dark Materials trilogy will be devoured by anyone between eight and eighty. The most ambitious work since The Lord of the Rings, it is as intellectually thrilling as it is magnificently written. » – New Statesman


couv37173193
Everyman’s library

Tome 2 : The Subtle Knife

(chronique du tome 1)


Résumé : Will vit dans un monde parallèle à celui de Lyra. Alors que celle-ci se retrouve à Cittàgaze après avoir franchit la porte ouverte par Lord Asriel, Will, alors en fuite, tombe par hasard sur une fenêtre reliant son monde à cette ville étrange et seulement peuplée d’enfants. Lyra, se chargeant de l’aider à retrouver son père, va devoir faire face à de nouveaux dangers, bien plus nombreux que dans son monde. Les deux enfants vont alors s’unir et découvrir, petit à petit, leur place dans ce qui s’annonce être la plus grande guerre jamais menée entre les mondes. 

Mon avis :

C’est un très bon tome 2, plus noir que le premier mais aussi plus « profond » : l’auteur avance dans ce qu’il veut faire dire à son œuvre, il nous donne toutes les clés nécessaires pour comprendre le contexte dans lequel les personnages évoluent et l’évolution même des personnages. On est dans un parfait entre-deux, entre le tome 1 et le tome 3, entre l’enfance et l’adolescence, à l’instar de Lyra qui grandit et commence à devenir adulte.

On commence à comprendre dans cet ouvrage l’importance de l’histoire qui est en train de se dérouler sous nos yeux, l’importance de Lyra, de Will, mais aussi de la symbolique d’une guerre entre l’Église et la science, ou l’humanisme ? (je ne saurai affirmer avec confiance)

Les ennemis se font plus forts et plus nombreux, les « gentils » sont au bord de l’échec et subissent un bon nombre de pertes (l’auteur est presque sadique). J’espère donc que, quand même, la situation s’arrange dans le 3, et jai hâte de découvrir l’issue de toutes ces intrigues qui n’en forment en réalité qu’une seule. On découvre des éléments déterminants pour le récit mais on ne peut pas encore affirmer quoi que ce soit, il nous manque quelques éléments qui sont amorcés à la fin du tome et qui promettent du louuuurd (pardonnez ma familiarité) pour le dernier tome. 

Pour moi, cest un très bon tome 2, un tome de transition que ce soit dans l’histoire ou l’évolution de Lyra, un tome qui montre à quel point l’auteur a mis en place tout un monde et toute une politique, et je pense que c’est dans ce tome plus que dans le premier qu’on voit réellement toute la portée que peut avoir l’œuvre, toute sa complexité et ses symboliques. 

Extrait (chapitre 1) : He started to understand slowly and unwillingly that those enemies of his mother’s were not in the world out there, but in her mind. That made them no less real, no less frightening and dangerous ; it just meant he had to protect her even more carefully. And from the moment in the supermarket when he realized he had to pretend in order not to worry his mother, part of Will’s mind was always alert to her anxieties. He loved her so much he would have died to protect her.

As for Will’s father, he had vanished long before Will was able to remember him. Will was passionately curious about his father, and he used to plague his mother with questions, most of which she couldn’t answer.

— Emi

Publicités

One Reply to “The subtle knife de Philip Pullman”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s