Livres

Love story à l’iranienne de Jane Deuxard

En Iran, les jeunes ne sont pas plus libres aujourd’hui. Rien n’a changé depuis l’arrivée au pouvoir de Hassan Rohani et l’accord signé avec les grandes puissances occidentales sur le contrôle du programme nucléaire iranien.

Ces témoignages ont été recueillis sous la présidence de Mahmoud Ahmadinejad puis durant celle de son successeur, Hassan Rohani, qualifié de réformateur par la communauté internationale. 

La jeunesse essaie-t-elle encore de se révolter contre le régime des mollahs, comme en 2009 ? Gila, Saeedeh, Omid, Leïla, Vahid et tous les autres ont moins de 30 ans. Ils viennent de tous les milieux sociaux, nous les avons rencontrés dans tout le pays. Ces jeunes ne cherchent plus à s’opposer à un régime trop fort pour eux, ils ont désormais un seul objectif, un impératif, une obsession : s’aimer. Malgré le régime. Malgré la tradition. 


couv71083863


Résumé : cette bande-dessinée se situe entre le carnet de voyage et le reportage journalistique. Un couple de journalistes, sous le pseudonyme Jane Deuxard, se rend en Iran et tente de parler politique avec de jeunes iraniens. Il constate alors que s’ils ont baissé les bras en termes de contestation du régime, ils se battent pour autre chose : l’amour, la liberté d’aimer, de choisir son partenaire, de choisir sa propre vie. 

Mon avis : J’ai trouvé cet ouvrage très fort, que ce soit dans le récit de l’expérience en Iran du couple étranger ou dans les propos des iraniens « interviewés ». Tous ces témoignages sont différents, et pourtant ils montrent tous comment la jeunesse iranienne tente de s’accommoder à un régime répressif tout en continuant de vivre une vie qui leur plaise. Mais leur bataille est complexe car se joue contre plusieurs « ennemis » : il y a le régime, bien entendu, mais aussi la tradition avec la question du port du voile, de la religion, des mariages arrangés… 

Leurs vécus sont tous très inspirants parce que ce sont des gens qui ont pour la plupart une importante capacité de résilience, pour certains des rêves d’un ailleurs prometteur de nouvelles libertés. Au final, tous semblent être touchés par le régime et la tradition : le romantique, la femme divorcée, les amoureux, les fiancés qui ne se connaissent pas, les riches, les pauvres… 

Le travail de Jane Deuxard est très inspirant car il montre que face à l’échec d’une révolution politique collective, les iraniens tentent maintenant de changer les choses à leur échelle, de s’opposer aux mœurs trop conservatrices de la génération précédente, de changer la société avant de tenter de changer les hommes au pouvoir. De plus, on en apprend beaucoup sur la situation en Iran, sur les conséquences de la guerre contre l’Irak, de l’échec de la révolution et du Mouvement Vert de 2009. À travers des récits personnels et subjectifs, en ressort un vécu collectif alimenté par des indications historiques ou sociales de la part des auteurs. Je l’ai donc trouvé très complet, bien documenté, bien retranscrit. Je ne pourrai pas vraiment le situer entre optimisme ou pessimisme, mais j’ai eu l’impression que malgré de nombreux constats d’impuissance, il véhiculait une once d’espoir en déplaçant le combat sur la liberté individuelle et celle de la vie amoureuse.

Quant aux dessins, je les trouve très révélateurs : les couleurs utilisées, les contrastes, illustrent parfaitement les différents témoignages. On peut sentir que le dessinateur a compris l’ouvrage, qu’il s’en est emparé pour le retranscrire dans un autre langage qui est celui du dessin. Je vous conseille donc fortement de le lire, c’est à mes yeux un ouvrage qui vaut le détour car très instructif mais aussi déclencheur chez nous de nouvelles réflexions.

— Emi

Advertisements

Une réflexion au sujet de « Love story à l’iranienne de Jane Deuxard »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s